#
#
#

Depuis plus d’un an déjà, comme tous vos proches dans le marketing, vous avez consommé des heures de podcasts.

En réalité, c’est même carrément devenu une habitude.

Vous n’envisagez même plus de laver la vaisselle, aller courir durant votre sport quotidien, ou une longue heure coincée dans les transports, sans écouter un nouvel épisode de vos podcasts préférés.

Et en faisant votre veille d’information, vous tombez sur cette statistique : “5,3 millions de français écoutent des podcasts de manière hebdomadaire”.

Et là vous vous dites :

“les paroles mentent mais pas les chiffres… On doit se lancer dans le podcast”.

Mais comme dans toutes les belles aventures… Il y a un hic.

Votre supérieur ne lit pas les mêmes actualités que vous, l’année 2020 a touché le CA et il a sûrement d’autres priorités.

On laisse tomber ce projet ?

Non, on ne va pas abandonner de sitôt pas vrai ?

Et si, avec le bon discours, les bons arguments, et les bons outils vous arriviez à le convaincre de lancer un podcast de marque ?

Ça vous intéresse ? Continuez à lire car on vous a concocté de quoi lui faire dire oui, je le veux (Le podcast évidemment !)

1. Préparer votre argumentaire

Aller lui parler sans préparer son discours, reviendrait à se lancer dans la gueule du loup sans protection.

Alors pour éviter ça, avant de parler à votre patron, assurez-vous d’avoir un aperçu de ce à quoi une série potentielle peut ressembler :

  • Le sujet principal de votre podcast de marque,
  • Quelques exemples d’épisodes qui pourraient fonctionner pour votre marque,
  • La durée du podcast,
  • Les invités envisagés.

Ce projet doit sonner comme cool, intéressant, captivant pour lui comme pour l’audience de sa marque.

A – Montrer des preuves !

Comme tout bon chef d’entreprise, il veut pouvoir se projeter. Pour lui les beaux discours c’est bien, les résultats c’est mieux.
Et très souvent après un long discours il vous dira comme Biff Tannen à Marty Mcfly dans Retour vers le futur : “Prouve-le !”

Heureusement pour vous, on vous a préparé un article qui regroupe les chiffres de l’explosion du podcast en France.

 

B – Imaginez des scénarios pour votre marque

Pour l’équipe Calliopé, il n’y a aucun doute : un podcast de marque fonctionne (mieux s’il n’est pas uniquement focus sur le produit.

Sortez la tête de l’écran, prenez du recul un instant et demandez-vous :

  • N’y a-t-il pas une initiative incroyable de votre marque qui mériterait plus de temps d’antenne ?
  • Ne collaborez-vous pas avec des clients qui réalisent des choses inspirantes avec votre entreprise ?
  • Existe-t-il des profils uniques, qui œuvrent pour des projets incroyables dans votre entreprise (Et qui méritent d’être mis en avant ?)

Cherchez cet élément particulier. Celui qui n’aurait pas lieu d’être dans un autre medium mais qui s’intégrerait parfaitement ici dans votre podcast.
Eh oui car raconter des histoires originales, uniques et rares qui se produisent lors de la croissance de votre entreprise… C’est ce qui fait du podcast un medium si particulier.

Devez-vous créer un podcast qui promeut votre :

  • Communication interne ?
  • Communication externe ?
  • Marque employeur ?

Difficile de faire le tri dans votre tête ?

Croyez-moi, on vous comprend. On peut avoir du mal à y voir clair.

J’imagine que notre article sur les différents formats de podcast vous aidera dans cette tache difficile.

 

C – Définir la mise en place et le coût d’une telle opération

Il y a un mot qui brise les rêves des créatifs depuis l’apparition de l’espèce humaine…

FAISABILITÉ !

Ce seul mot peut détruire les projets les plus créatifs du monde, les ambitions des plus grands marketeurs et surtout les discours de rêveurs.

Mais pour vous, ça sera différent car vous êtes préparé !

Ne laissez même pas le temps à votre boss de prononcer la première syllabe pour illustrer votre réponse.

Il va sûrement se demander :

  • Combien de temps ça va prendre à mes employés (Qui ont d’autres tâches à faire)
  • Qui dans mon équipe va intervenir dans ce projet ?
  • Combien ça va me coûter en matériel ?

Pour y répondre, envoyez une demande de devis à l’équipe Calliopé.

Avec ce devis en main, vous serez 10x plus convaincants !

2. Soyez prêt à rebondir sur toutes les questions possibles !

Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ? Combien ?

Votre argumentaire vous aidera à répondre à la plupart de ces interrogations. Malheureusement, vous ne serez jamais à l’abri des questions pièges !

Voici deux questions qui anéantiront sûrement vos espoirs (Si vous n’êtes pas préparés !) :

Le blog : la fameuse question qui tue !

Imaginez cette situation.

Vous déroulez votre argumentaire, vous pensez être convaincant, vous montrez à quel point le podcast est un medium pertinent pour votre marque…

Et là, votre boss vous dit : “Mais on n’a pas déjà un blog ?”

Teddy Rinner n’aurait pas pu mieux faire pour vous faire tomber et rouler sur des kilomètres comme Neymar.

Reprenez vos esprits. La partie n’est pas terminée.

Respirez et répondez :

“oui on a déjà un blog, comme tous nos concurrents d’ailleurs.
En revanche, un podcast nous fera sortir du lot et être perçu comme une marque qui continue d’innover, là où nos concurrents ne sont pas positionnés.

Par ailleurs, Spotify et Google Podcast investissent en masse sur le podcast – ne devrions nous pas suivre cette tendance plutôt que de passer à côté, comme pour la vidéo ?”

Soyez convaincus et convaincants !

Faire l’impasse sur le podcast et se contenter d’un blog serait limiter l’impact de votre marque.

Gardez en tête ces 4 arguments :

  • Les utilisateurs ont moins d’attention aujourd’hui, surtout pour lire un article de blog,
  • Lire un article de blog n’est pas une activité que l’on peut réaliser en faisant autre chose (bienvenu dans le monde du multi-tasking),
  • Un podcast permet de toucher une audience qui n’est pas desservie par le blog,
  • Les auditeurs de podcast représentent une partie de la population française qui touche un revenu plus élevé… N’est-ce pas la cible de votre marque ?

Le ROI : l’autre question qui tue !

A moins que votre marque ne soit liée à une association ou une ONG, vous verrez très vite les yeux de votre patron se lever au ciel.

Dans sa tête il se demande :

“C’est bien joli le podcast mais… Comment je vais savoir si ça fait vendre ?”

Evidemment, vous avez déjà répondu à la question sur les coûts (De préférence avec un fichier excel détaillé). Mais maintenant, il faut aller plus loin, montrer les résultats potentiels de cet outil de communication.

Ici, soyez clairs, nets et précis.

Il attend de vous que vous proposiez des idées concrètes pour traquer les résultats de votre podcast.

Cela peut-être :

  • Un code de réduction réservé aux auditeurs. (Vous pouvez vérifier combien de personnes l’utilisent),
  • Le nombre de téléchargements de chaque épisode de votre podcast.
  • L’engagement des auditeurs (notations et commentaires),
  • La portée de votre contenu via les canaux de promotion,

Peu importe les KPI sur lesquels vous allez vous baser, faites une liste qui montre que vous n’êtes pas dans l’à peu près.

Pas sûr de vous sur cette question ?

Nos articles : A quel type de ROI peut-on s’attendre à court terme, ou à long terme, devraient pouvoir vous éclairer !

Les lecteurs de cet article ont également consulté ces contenus.